Nouvelles

Verdict: extradition aux USA même si un meurtre est suspecté

Verdict: extradition aux USA même si un meurtre est suspecté


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Tribunal régional supérieur de Cologne: les assurances américaines et la pratique de grâce sont suffisantes
Cologne (jur). Une accusation de meurtre imminente n'empêche pas l'extradition vers les États-Unis. Il est permis que les autorités américaines renoncent légalement à la peine de mort et s'il existe des chances réalistes de libération anticipée même en cas de réclusion à perpétuité, comme l'a statué le tribunal régional supérieur de Cologne (OLG) dans une décision annoncée le vendredi 3 juin 2016 ( Réf.: 6 AuslA 134/15 - 102). Dans le cas particulier d'une femme hondurienne, des assurances adéquates des États-Unis et une pratique de pardon pratiquée suffisaient à l'OLG.

Les forces de l'ordre américaines accusent la femme d'avoir assassiné deux personnes avec un complice en avril 2014. Le tribunal compétent de l'État américain de Louisiane a émis un mandat d'arrêt.

En novembre 2015, la femme a été arrêtée dans un poste de police de la région de Cologne alors qu'elle tentait de porter plainte pour une autre affaire. Elle se défend contre son extradition en soulignant qu'elle risque la peine de mort ou du moins une «peine trop sévère» aux États-Unis.

Le contexte est l'abolition de la peine de mort par le biais de la Loi fondamentale. En outre, la Cour constitutionnelle fédérale de Karlsruhe a considéré l'extradition comme irrecevable si la réclusion à perpétuité menace sans possibilité de resocialisation (décision du 13 janvier 2010, réf.: 2 BvR 2299/09). La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) de Strasbourg a également statué que les criminels graves doivent toujours avoir la possibilité d'être libérés et réhabilités (voir l'arrêt CEDH et l'annonce JurAgentur du 9 juillet 2013, réf.: 66069/09, 130 / 10 et 3896/10).

Dans l'affaire désormais tranchée par le tribunal régional supérieur de Cologne, le procureur compétent avait juré qu'il ne demanderait pas la peine de mort; selon la loi américaine, le tribunal ne peut alors l'imposer. Le ministère de la Justice de Washington avait également promis que la peine de mort ne serait pas prononcée ou du moins ne serait pas appliquée en cas d'extradition. Le tribunal régional supérieur de Cologne a donc supposé que la femme hondurienne ne risquerait pas la peine de mort.

Les autorités américaines avaient également évoqué la possibilité d'une grâce pour "conduite sans plainte et bonne exécution du travail". C'est effectivement utilisé, selon l'OLG. Les délinquants condamnés à la prison à vie ont purgé en moyenne 20 ans en Louisiane. Dans le cas d'un double meurtre, cela n'est pas non plus hors de question en Allemagne. Dans l'ensemble, la livraison est donc autorisée.

L'OLG a souligné qu'elle n'avait pas examiné l'allégation de meurtre elle-même. Ici, il est lié aux «conclusions concluantes du tribunal américain», a déclaré le tribunal dans sa décision du 30 mai 2016. mwo / fle

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Envoyé spécial. Homicide conjugal, la mécanique du crime - 5 avril 2018 France 2 (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Ardell

    Merci pour l'accueil chaleureux)

  2. Bazar

    Je partage complètement votre opinion. Dans ce domaine, c'est et c'est une excellente idée. C'est prêt pour te soutenir.

  3. Zukora

    Même ...

  4. Shakticage

    L'idée brillante

  5. Charlton

    Message utile

  6. Darwish

    L'idée magnifique



Écrire un message